Le week-end dernier se tenait la Global Game Jam : une game jam, c’est de la confiture de jeu, c’est-à-dire que c’est un défi visant à créer, par équipes, un jeu vidéo en 48h sur thème imposé. Et celle-ci était globale, signifiant que le monde entier y participait – des centaines d’équipes planchant ensemble à travers les fuseaux horaires pour expérimenter avec des concepts un peu fous dans une fenêtre de temps extrêmement réduite. Le thème cette année était : transmission. C’est là que j’étais ce week-end, pour ma part à faire du sound design et de la musique d’ascenseur pour une équipe où figuraient entre autres copains les deux développeurs de Ballistic Frogs (avec qui nous avons créé Psycho Starship Rampage), et il en est sorti ça : PneuMadness vous plonge dans le merveilleux monde des bureaux des années 50, où le courriel n’existait pas et l’on s’envoyait des messages et documents par réseau pneumatique. Les employés viennent travailler peu à peu et leurs bureaux s’allument en conséquence, et le joueur doit les relier avec des pièces imposées par l’administration avant que trop de messages ne soient perdus. J’ai ainsi pu m’essayer au monde merveilleux de la musique d’ascenseur et il en est sorti, heu, cette chose, construite en 1h30 maximum, entièrement conçue pour sonner horrible et vous rentrer dans la tête, comme toute bonne musique d’ascenseur :
Le jeu est téléchargeable entièrement gratuitement, « en l’état » – c’est-à-dire avec son niveau de difficulté particulièrement relevé, on n’a pas eu le temps de l’équilibrer, mais ça nous semble rigolo quand même pour une petite pause – sur cette page