Rencontre Argyll en ligne lundi 17 mai avec Christophe Nicolas (et au sujet de Comment écrire de la fiction ?)

Quand je serai grand, je serai classe comme Christophe Nicolas.

Lundi 17 mai au soir, les éditions Argyll vous proposent une rencontre avec Christophe et moi autour de nos sorties respectives. Christophe vient de publier le techno-thriller Trackés, et pour ma part, ce sera pour Comment écrire de la fiction ?.

La rencontre se fera donc en ligne à 20h30 ; les places sont limitées à cause de Zoom, et les inscriptions sont à envoyer à communication hâte argyll dote éferre.

2021-05-17T18:05:17+02:00mercredi 12 mai 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Rencontre Argyll en ligne lundi 17 mai avec Christophe Nicolas (et au sujet de Comment écrire de la fiction ?)

Précommandez Comment écrire de la fiction ? et recevez-le dédicacé ! (sortie le 21 mai)

On s’approche… 

Couv. Xavier Collette

Dans dix jours exactement (sauf si vous lisez cela dans le futur, sachant que je l’écris dans le passé – l’écrit n’est-il pas formidable), soit le 21 mai, mon humble contribution à l’approche de l’écriture de fiction sera disponible partout, en papier et numérique, et avant tout chez votre libraire préféré (bien évidemment). J’y résume de façon concise tout ce que j’ai pu apprendre jusqu’ici sur le métier et qui me sert tous les jours ; je suis extrêmement impatient qu’il soit libéré dans le vaste monde (le manuscrit est bouclé depuis des mois), et j’espère qu’il pourra être utile à tous les auteurs et autrices, jeunes et moins jeunes.

Il est d’ores et déjà disponible en souscription sur le site des éditions Argyll ; et toutes les précommandes seront dédicacées de ma blanche main, à l’aide d’une plume piquée sur la tête de Thot lui-même, promettant succès, célébrité et inspiration continue (résultats non contractuels). (C’est une histoire compliquée) (Ne piquez pas de plumes à des dieux égyptiens, après on chope la malédiction des Tupperware)

➡️ Précommander Comment écrire de la fiction ? Rêver, construire, terminer ses histoires

Vous voulez écrire un roman et vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Vous avez commencé plusieurs histoires et vous n’en avez terminé aucune ?

Vous avez terminé plusieurs manuscrits et vous peinez à passer à l’étape supérieure ?

Dans cet essai, Lionel Davoust partage son expérience sur le métier d’écrivain, ses anecdotes, ses conseils, ses avertissements. Il évoque autant le travail quotidien de l’écriture – SPOILER : oui, l’écriture, ça s’apprend – que les techniques fondamentales à maîtriser (point de vue, personnages, promesse / paiement, le « show don’t tell », etc.) pour y parvenir. Il donnera quelques clés pour formaliser vos idées, travailler votre inspiration, affiner votre vision et construire votre intrigue. Enfin, il s’attardera aussi sur la discipline indispensable à l’achèvement d’un manuscrit ainsi que sur l’étape obligatoire des corrections.

2021-05-17T18:05:39+02:00mardi 11 mai 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Précommandez Comment écrire de la fiction ? et recevez-le dédicacé ! (sortie le 21 mai)

Dédicace ce samedi à La Dimension fantastique (Paris)

Profitons qu’on puisse à nouveau sortir un peu ! Ce samedi, je serai en dédicace à la librairie La Dimension fantastique à Paris, de 15h à 17h, pour tout Évanégyre, notamment « Les Dieux sauvages » et évidemment L’Héritage de l’Empire. Tout se fera bien entendu dans le respect des gestes barrière, c’est-à-dire que je serai tout emballé dans une rubalise jaune clamant « Writer line – do not cross » et qu’un AirTag accroché à ma veste vociférera des mises en garde en allemand dès qu’on s’approchera à moins d’un mètre cinquante.

➡️ La Dimension fantastique, 106 rue de la Fayette, 75010 Paris. Événement Facebook

2021-05-17T18:05:27+02:00lundi 10 mai 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Dédicace ce samedi à La Dimension fantastique (Paris)

Procrastination est en cours de transcription

La demande commençait à arriver assez souvent : la question de l’accessibilité de Procrastination (qui est par défaut un média audio). Ce qui est, d’ailleurs, le signe d’un intérêt assez fou pour l’émission : encore merci, c’est vraiment chouette de savoir que nous aussi suivi·es et que cela vous est utile. Des transcriptions s’imposaient, mais cela prend un temps considérable qu’hélas, aucun·e de nous n’a (nous faisons déjà Procrastination sur notre temps « libre », avec le soutien associatif et bénévole d’Elbakin.net pour la diffusion).

Nous sommes immensément reconnaissants à Symphonie et aux membres du forum l’Atelier perché qui se sont vaillamment porté·es volontaires pour répondre à cette demande et s’organiser pour fournir des transcriptions du podcast – en commençant par le début. Et c’est un travail proprement immense (surtout sur les premiers épisodes… où nous apprenions encore pas mal de choses sur le média). Grand, grand merci !

Grâce à elles et eux, dans les semaines à venir, vous verrez apparaître des transcriptions de chaque épisode sur les pages correspondantes d’Elbakin.net : le 101 (« La technique en questions ») et d’ores et déjà disponible.

J’en remets une couche, mais ce travail est uniquement réalisé grâce aux bonnes volontés de cette équipe. Pour les remercier, le meilleur moyen est d’aller voir leur travail : L’imaginaerum de Symphonie, et toute la communauté de L’Atelier perché. N’hésitez pas aussi à lâcher un petit mot en commentaires aussi si le cœur vous en dit, elles et ils le verront assurément.

2021-04-15T11:16:13+02:00jeudi 22 avril 2021|À ne pas manquer|9 Commentaires

Parlons technique d’écriture et Procrastination (le podcast) : live ce vendredi à 18h

La super chaîne et communauté DoctriZ (YouTube, Twitch), qui parle d’imaginaire sous toutes ses formes avec un petit angle recherche, réalise ce mois-ci un cycle sur les podcasts.

Vendredi, 18h, Mélanie Fazi, Estelle Faye et moi aurons le plaisir d’être soumis à la question autour de Procrastination – qui bouclera (déjà !) sa cinquième année en juillet. On va certainement parler de la genèse de l’émission, mais il est presque sûr que l’on va déborder sur des questions de technique d’écriture et surtout de la divergence de nos trois approches, comment on se promet sans cesse du clash tout en arrivant toujours à disconvenir de façon civile – c’est vraiment désespérant.

Venez en masse ! Pas besoin de compte pour regarder (il faut juste un si vous souhaitez interagir en direct) :

➡️ Vendredi, 18h, https://www.twitch.tv/doctriz

2021-04-13T09:53:09+02:00mardi 13 avril 2021|À ne pas manquer|4 Commentaires

L’Impassible armada redux sortira pour les Imaginales d’automne : la couverture !

Bien !

Alors, c’est un projet bouclé de longue date, qui devait sortir l’année dernière, mais comme c’est un bouquin surtout appelé à être promu en festivals (même s’il sera disponible partout), nous avions décidé d’en retarder la sortie. À présent que nous y voyons un chouia plus clair sur la tournure de l’année 2021, nous avons décidé d’une nouvelle date de sortie : la version augmentée de L’Impassible armada sortira en octobre aux éditions 1115 !

Et la couverture a été révélée, alors je peux aussi… 

Est-ce qu’elle n’est pas trop magnifique ? Elle m’évoque presque le passage lent et majestueux d’une sorte de divinité cétacée (m’empêchant me rendre compte que je serais en train de me noyer parce que si vous voyez passer des baleines comme ça, vous êtes certainement beaucoup trop bas sans bouteilles).

L’Impassible armada, de quoi ça parle ? On est résolument davantage du côté du surréalistico-nawak de Les Questions dangereuses, de « Bienvenue à Magicland » ou « L’Importance de ton regard » plutôt que du sérieux de « Les Dieux sauvages ». C’est un roman d’aventure maritime dans une situation absurde – deux flottes ennemies bloquées dans une glace contre nature dont le chant érode lentement la raison des matelots. Là-dedans, Davenport, un marin particulièrement démerdard et un tantinet égocentrique, ourdit un plan audacieux pour s’en sortir, parce qu’avant tout, il n’a pas, mais alors pas du tout envie de mourir d’une crise de nihilisme.

J’ai pu dire ici et là que je tendais à éviter de revisiter les anciens textes publiés, car je les considère le reflet d’un certain processus et d’une époque. Cependant, avec cette version « redux » de L’Impassible armada, je ne déroge pas à cette règle : le texte de la novella d’origine n’a pas changé, mais j’ai ajouté, disons, un contrechant à l’histoire, conçu à la demande des éditions 1115 qui avaient envie d’en voir davantage sur cet univers de cinglé et sous une forme faisant éclater les bornes du récit. Quand un éditeur vous propose de développer votre univers, ça ne se refuse pas ! Merci aux éditions 1115 de donner à ce texte un nouvel écrin augmenté et de lui permettre d’être son propre livre !

L’Impassible armada fait partie de mes textes préférés et je me suis vraiment beaucoup amusé à retrouver l’esprit de cet univers absurde pour composer ce contrechant. J’espère que ce petit bouquin vous emmènera loin, dans cette région des cartes où l’on écrit « Ici, il y a des dragons », et surtout – car c’est ma fierté secrète dans l’existence – qu’il vous arrachera un ou deux gloussements suivi d’un marmottement du genre « Ce Davoust, quand même, qu’est-ce qu’il est con ».

Le jour où Jacke a sauté par-dessus bord, j’ai compris qu’il était temps d’agir.

Il ne l’a pas fait sans me dire mes quatre vérités, ça, non. Tout ce temps, je croyais qu’on était frères de bord, partageant les dangers de la bataille et le réconfort des camarades. Eh bien, il est sorti en uniforme d’apparat sous la lune perpétuelle qui dirige maintenant nos chiennes de vies. J’ai tout de suite vu que ça n’allait pas ; aucun de nous ne fait plus très attention à la discipline vestimentaire. Il est venu vers moi de ce pas raide et décidé qu’on a appris à reconnaître, les yeux dans le vide, fixés un peu au-dessus de ma tête, comme si j’avais un oiseau perché sur le crâne. Et puis il m’a dit avec cette voix monocorde, glacée, mécanique :

« Davenport, tu as une tête de rat, le caractère d’une fouine, je sais que tu triches aux cartes et je ne supporte plus d’entendre ton rire de hyène. »

Et puis il m’a salué, il a marché vers le bastingage, l’a enjambé et il a sauté.

Premières lignes de L’Impassible armada.
2021-04-13T09:52:18+02:00lundi 12 avril 2021|À ne pas manquer|4 Commentaires

Le Verrou du Fleuve (« Les Dieux sauvages » 2) est maintenant disponible en poche !

Il est sorti, donc ! (Et j’avoue tout, il n’y aura pas 23 volumes, en fait, hein…)

Couv. Georges Clarenko

L’armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska est aux portes de Loered, la ville sur laquelle repose la défense et la stabilité du royaume – le Verrou du Fleuve.
Le Verrou doit tenir, ou la Rhovelle est perdue. Mériane, à la tête de maigres renforts, compte bien honorer sa propre prophétie et libérer la ville. Mais quand les hommes se mêlent de contrarier les dieux, elle en est réduite à limiter les dégâts.
Face au désespoir qui s’installe, elle incarne le seul espoir du peuple, et l’instinct de survie fait taire, pour un temps, les dissensions. Pour autant, les manigances politiques se poursuivent en coulisses, et la guerre commence à peine que certains préparent déjà l’après.

Avec Les dieux sauvages, Lionel Davoust signe une saga de fantasy épique et foisonnante, dans la lignée des œuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

L’aventure de « Les Dieux sauvages » se poursuit donc en poche, avec la sortie du tome 2 chez Folio SF. Disponible dans toutes les bonnes librairies et en numérique !

2021-09-08T18:03:54+02:00mardi 6 avril 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Le Verrou du Fleuve (« Les Dieux sauvages » 2) est maintenant disponible en poche !

Procrastination est à jour sur YouTube !

Et hop, nous y sommes ! Le regret que l’émission ne soit plus diffusée sur ce canal nous était remonté régulièrement, du coup j’ai pris la suite pour produire les vidéos (grâce à un petit utilitaire magique appelé FusionCast) et, grâce à l’équipe d’Elbakin.net qui diffuse le podcast (merci !), tout Procrastination est maintenant disponible sur YouTube.

Les vidéos des nouveaux seront à présent diffusées (quasi-)simultanément avec la mise en ligne des épisodes sur les canaux habituels. Nous espérons que cela vous fait plaisir de pouvoir retrouver l’émission sur ce média également !

Pour mémoire, Procrastination est disponible chez tous les grands agrégateurs de podcasts :

2021-04-07T18:12:08+02:00mardi 30 mars 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Procrastination est à jour sur YouTube !

Le Verrou du Fleuve (« Les Dieux sauvages » 2) ressort en poche le 1e avril ! (Folio SF)

Ce n’est évidemment pas une blague, heh.

J’ai la grande joie de voir la saga « Les Dieux sauvages » peu à peu republiée en poche chez Folio SF, et après La Messagère du Ciel en octobre 2020, c’est au tour du tome 2, Le Verrou du Fleuve, d’être repris dans cette superbe collection où, je l’ai probablement suffisamment rabâché, se trouvent quasiment toutes mes idoles !

Et la couverture ? La couverture ? La voilà, la couverture ! Superbement dynamique et toujours réalisée par Georges Clarenko, qui s’occupe de la série chez Folio ; j’aime énormément que son approche propose une autre interprétation de la saga. C’est déjà merveilleux de voir son histoire interprétée par un illustrateur ou illustratrice, mais alors plusieurs qui s’approprient l’univers pour le représenter selon leur sensibilité propre, c’est un privilège.

Couv. Georges Clarenko

Il me tarde de tenir le roman entre les mains ; c’est assez fou de voir le trajet que connaît cette série depuis quatre ans – merci à vous toutes et tous de l’avoir découverte, appréciée, partagée.

➡️ Le livre sera en rayon le 1e avril, commandable évidemment chez tous les libraires. Si vous attendiez de poursuivre la série après l’avoir découverte en poche, eh bien, nous y sommes !

L’armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska est aux portes de Loered, la ville sur laquelle repose la défense et la stabilité du royaume – le Verrou du Fleuve.
Le Verrou doit tenir, ou la Rhovelle est perdue. Mériane, à la tête de maigres renforts, compte bien honorer sa propre prophétie et libérer la ville. Mais quand les hommes se mêlent de contrarier les dieux, elle en est réduite à limiter les dégâts.
Face au désespoir qui s’installe, elle incarne le seul espoir du peuple, et l’instinct de survie fait taire, pour un temps, les dissensions. Pour autant, les manigances politiques se poursuivent en coulisses, et la guerre commence à peine que certains préparent déjà l’après.

Avec Les dieux sauvages, Lionel Davoust signe une saga de fantasy épique et foisonnante, dans la lignée des œuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

2021-04-05T18:16:12+02:00mercredi 24 mars 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Le Verrou du Fleuve (« Les Dieux sauvages » 2) ressort en poche le 1e avril ! (Folio SF)