Dernières nouvelles

//Dernières nouvelles

MEA CULPA : Le dernier épisode de Procrastination publié est le 3×15 et non le 3×16

J’vous jure, çui-là, faudrait pas qu’il prenne de vacances. En un mot comme en cent :

C’est normal que vous ne trouviez pas l’épisode 316 de Procrastination que j’ai annoncé hier car il ne sort que la semaine prochaine (le 1e mai). 

Haha, lol.

Ce que j’ai fait : j’ai voulu annoncer le 315 (feedback des poditeurs 03) diffusé pendant mon absence et j’ai pris mon TARDIS dans le mauvais sens en annonçant l’avenir à la place.

Je vais remettre en ordre les annonces du blog et refaire une annonce pour le 316 la semaine prochaine, donc n’ayez crainte si vous voyez l’histoire un peu réécrite, tout est normal, nous contrôlons les horizontales et les verticales, mais en diagonale, un peu.

Toutes mes excuses pour ce cafouillage qui ne résulte que de moi (l’univers entier tournait parfaitement rond, sinon).

2019-05-13T21:47:29+02:00jeudi 25 avril 2019|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur MEA CULPA : Le dernier épisode de Procrastination publié est le 3×15 et non le 3×16

I iz back

Howdy hey, me voici de retour de l’autre côté de la planète avec plein de choses à annoncer ! Et plein de projets. Et quelques annonces en retard. Ouh yeah. Je vais distiller cela, tel un bon petit vieux avec son alambic, dans les jours à venir. Restez tunés.

2019-05-13T21:47:41+02:00lundi 22 avril 2019|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur I iz back

Pourquoi rééditer Les Questions dangereuses ? Le mot des éditions ActuSF

Couv. Ammo

Rougir ! Rougir encore ! Les Questions dangereuses était donc à l’origine une novella publiée en 2011 dans l’anthologie Dimension de capes et d’esprit vol. 2 dirigée par Éric Boissau (redites tout ça sans respirer), et les éditions ActuSF, dans leur démarche d’explication de leur processus éditorial, ont proposé un petit article dévoilant pourquoi elles ont repris ce texte dans la belle collection Hélios.

C’est là, et c’est très gentil, et voir votre nom jeté PARFAITEMENT NATURELLEMENT avec d’autres que fiou quand même ah là là oui, même si c’est juste pour parler de démarche éditoriale au sens large, ben ça vous fait tout chose.

2019-02-15T08:36:28+02:00jeudi 21 février 2019|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Pourquoi rééditer Les Questions dangereuses ? Le mot des éditions ActuSF

Joyeux solstice d’hiver ! [déconnexion annuelle jusqu’en janvier]

Et wala, je t’en avais menacé hier, auguste lectorat, fichtre ! Depuis 2013 si mes souvenirs sont bons, je me livre à cette petite tradition de fêtes qui consiste à une déconnexion totale et complète des mails, des réseaux sociaux, du MONDE. Et ça fait le plus grand bien de prendre un peu de temps à l’écart (je recommande !). (Surtout que je suis toujours jusqu’au cou dans le bouclage de La Fureur de la Terre, qui n’en finit pas de finir, mais on reparlera en 2019, maintenant.)

Merci pour votre suivi cette année encore en ligne, en vrai, à travers les bouquins, Procrastination, les trucs plus improbables, et de façon générale pour votre gentillesse. Je râlais hier, mais les contacts avec vous tou.te.s et votre enthousiasme me font simplement dire que j’ai énormément de chance. Voilà.

Et maintenant, pour les fêtes, un truc qui fera du bien à TOUT LE MONDE :

Rhââââââ oui.

Retour en ligne prévu pas avant le 7 janvier, peut-être quelques jours après, mais en tout cas, par là.

Merci, bisous, harmonie et conviction ! 

2018-12-20T09:19:44+02:00vendredi 21 décembre 2018|Dernières nouvelles|5 Comments

Une liste de lecture musicale pour « Les Dieux sauvages »

Couv. Alain Brion

J’ai toujours le projet de proposer ici des portails un peu plus développés sur les univers, évidemment Évanégyre et La Voie de la Main Gauche (« Léviathan »), mais je n’ai pas encore trouvé la bonne forme. (Et puis, accessoirement, j’ai un gros bouquin à boucler, donc c’est pas trop le moment de me lancer là-dedans – mais en 2019, qui sait… ?)

Cependant, la musique est toujours importante pour moi ; autrefois, je proposais une petite sélection de morceaux d’inspiration (pompeusement appelée « bande originale », mais bon, faute d’avoir tous les orchestres symphoniques et groupes du monde à ma disposition, j’fais c’que j’peux madame) pour « Léviathan ». (Rappelons en passant que le compositeur Jérôme Marie a réalisé une vraie bande originale pour la série, disponible ici !)

Joie du nuage et des services de diffusion de musique en continu (ouais, le streaming, quoi), je me suis mis à ressusciter cette chouette pratique pour constituer au fur et à mesure une liste de lecture / playlist / bande originale / sélection de morceaux d’inspiration / appelez ça comme vous voulez pour « Les Dieux sauvages ». Il s’agit de morceaux qui m’inspirent dans l’écriture, qui évoquent pour moi des ambiances particulières collant particulièrement bien à certains passages des livres. Cela reflète simplement ma façon de voir – ou d’entendre – les choses ; évidemment, il ne s’agit aucunement d’une appropriation de ma part et les compositeurs en question n’ont rien à voir avec cette proposition.

Mais pour moi, par exemple, Beyond the Veil et Black Hole pourraient coller aux pérégrinations de Mériane en zone instable dans le premier chapitre de La Messagère du Ciel ; Republic, de Ninja Tracks, pourrait représenter la conquête d’un ciel pur par l’Éternel Crépuscule ; Beautiful Lie de Hans Zimmer refléterait musicalement toute l’implacabilité inhumaine de Ganner…

Mais je préfère ne pas trop en dire et vous laisser faire, si le jeu vous amuse, vos propres images. La liste de lecture est disponible sur Apple Music ; vous pouvez l’ajouter à votre bibliothèque ci-dessous. Elle sera mise à jour au fur et à mesure de l’écriture de la série jusqu’à sa forme finale.

Elle se trouve également sur mon profil Apple Music, où j’ajouterai peu à peu d’autres listes de lecture relatives aux autres romans et univers. (N’hésitez pas à me suivre si ce genre de chose vous amuse, ici.)

2018-12-10T18:46:24+02:00jeudi 6 décembre 2018|Dernières nouvelles|1 Comment

L’atelier de ce week-end sur la création d’un monde imaginaire est complet

Je n’en ai pas parlé ici, je suis vraiment désolé (la faute, franchement, au déphasage de l’été, à la dernière ligne droite de La Fureur de la Terre, au retour en France) – heureusement, les organisateurs ont fait une promotion du tonnerre de leur côté, et j’espère que l’information vous sera revenue par d’autres biais, car le stage intensif que je donne à Paris ce week-end, autour de la création de monde imaginaire à l’école d’écriture Les Mots est complet.

Toutes mes excuses très, très plates si vous étiez intéressé.e et que vous êtes tombé.e dessus trop tard. Cependant, ça n’est pas la première fois que je viens aux Mots pour ce genre de week-end, l’équipe et le lieu sont super – il est donc probable qu’on reconduira ce genre d’expériences en 2019. Et surtout, merci pour votre enthousiasme !

2018-09-27T19:58:24+02:00mardi 2 octobre 2018|Dernières nouvelles|4 Comments

Soyez sages pendant ma brève absence

BOOM

Howdy hey, auguste lectorat, je pars dans le bush Australien cette semaine, là où les Mad Max furent tournés : à Broken Hill. (Le saviez-vous ? Ferme ta bush est une insulte australienne courante visant à enjoindre son voisin de ceindre sa propriété de quelques clôtures.) Ça veut dire que même le réseau EDGE (alias : tu crois avoir Internet, mais en fait non) ne sera qu’un lointain souvenir : adieu Cambridge Analytica ! Adieu pistage par Google ! À moi les promenades nu avec les dingos et les wallabys.

Dans l’intervalle, les réseaux sociaux et le blog sont en pilotage automatique, peuplés de plein de belles (et stupides) choses prévues, comme toujours, mais je serai incapable de répondre avant mon retour, donc sache, auguste lectorat, que je ne te boude pas ni ne me suis pas subitement mis à mettre des lunettes noires de millionnaire hautain : je serai probablement en train de bercer mes coups de soleil, car se promener nu dans le désert avec les dingos et les wallabys, même en hiver, ça n’est pas conseillé, surtout sous le trou de la couche d’ozone.

Bref, soyez sympas avec vos prochains comme avec vos précédents (y a pas de raison, paraît que les derniers seront les premiers, et d’ailleurs le propriétaire de la Mercedes grise garée en double file est prié de bien vouloir déplacer son véhicule).

2018-10-10T17:44:36+02:00lundi 3 septembre 2018|Dernières nouvelles|8 Comments