Une page de présentation sur l’univers de Léviathan

C’est presque risible, le temps depuis lequel je promets de développer les univers sur le site (Évanégyre bien sûr, mais aussi Léviathan). Il y avait d’ailleurs un peu de contenu jadis, mais qui a disparu avec un passage sur une certaine version de WordPress.

Bref, à mesure que La Succession des Âges avance lentement mais sûrement, et qu’Évanégyre va vers la conclusion de son premier grand cycle, ordonner un peu tout ça devient nécessaire (je reçois de plus en plus de questions me demandant par où commencer, et je vous entends : c’est pas clair. La réponse étant : par n’importe quoi, c’est prévu pour).

Je n’ai pas la bande passante mentale pour proposer un grand et beau portail tout de suite, mais un petit peu vaut mieux que rien du tout, donc je vais m’efforcer d’étoffer un peu tout ça petit à petit. Avant de m’atteler à Évanégyre, la logique voulait de proposer au minimum une présentation de l’autre univers, qui manque depuis des mois, ce qui est chose faite :

La présentation de l’univers de Léviathan (« La Voie de la Main Gauche »)

2022-08-28T08:18:10+02:00mercredi 31 août 2022|Dernières nouvelles|0 commentaire

Membre de la SFWA

Juste une brève pour marquer le coup : je suis très honoré et heureux d’être à présent membre de la SFWA, les Science Fiction and Fantasy Writers of America (« Association »). La SFWA a été initialement fondée en 1965 par Damon Knight, ce qui en fait l’une des associations professionnelles d’imaginaire les plus anciennes (peut-être la plus ancienne) au monde.

J’espère que ce regard un peu plus proche du monde anglophone de l’imaginaire m’apprendra plein de choses, à peut-être pouvoir rapporter chez nous.

2022-06-10T03:51:29+02:00lundi 13 juin 2022|Dernières nouvelles|2 Commentaires

Diaporamas de la masterclass des Imaginales mis à jour

Tous les ans, dans la masterclass des Imaginales que nous animons avec Jean-Claude Dunyach, nous tendons à ajouter un volet ici, à mettre à jour notre discours là en fonction des évolutions du marché (et des nôtres). Comme presque chaque année, les diaporamas à télécharger librement sont à présent disponibles dans leurs dernières versions !

➡️ Diaporamas de conférences et ateliers d’écriture

2022-05-26T09:41:16+02:00jeudi 26 mai 2022|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Diaporamas de la masterclass des Imaginales mis à jour

Une thèse de doctorat sur les femmes guerrières en fantasy disponible en téléchargement libre

La thèse d’Angélique Salaun, docteure en littérature générale et comparée, sur les femmes guerrières dans la fantasy est disponible en libre accès en ligne.

Je suis incroyablement honoré qu’elle ait choisi de faire figurer « Les Dieux sauvages » dans son corpus, aux côtés des œuvres de mes camarades Estelle Faye, Justine Niogret, Jean-Laurent Del Soccoro et Paul Beorn, mais aussi des classiques comme Tolkien (wow). C’est fou de voir ses histoires ainsi creusées et analysées ; merci de l’attention accordée à Mériane, Chunsène et Nehyr ; merci de tout ce travail de recherche sur la fantasy et sur la place de notre travail à toutes et tous dans le courant.

Cette thèse est une étude du personnage de la guerrière dans la fantasy épique anglophone et francophone fondée sur un corpus constitué d’auteur•rice•s phares du genre (Tolkien, M. Z. Bradley, R. Hobb, D. Gemmell) et d’auteur•rice•s français aux romans primés (J-L. Del Soccoro, E. Faye, J. Niogret, L. Davoust, P. Beorn) Ce genre de l’action et de l’aventure se décline traditionnellement au masculin mais plusieurs évolutions notables justifiaient une enquête fondée sur un large corpus. Si on peut rattacher ce personnage à des figures mythico-historiques, il s’est diversifié pour répondre à de nombreux enjeux liés au corps féminin actif et armé –masculinisé ou hyperféminisé –, mais aussi au rapport de la guerrière à la famille, la maternité, la violence, des enjeux qui touchent à la définition du genre féminin. L’étude interroge les objectifs des auteur•rice•s qui font passer au premier plan une héroïne guerrière et les effets de ce choix sur le genre. Elle démontre que le développement de personnages de guerrières permet aux romancier•ère•s d’enrichir le genre de la fantasy épique en lui offrant de nouveaux horizons narratifs, en résonnance avec les préoccupations sociétales contemporaines. En faisant émerger des figures historiques oubliées ou minorées et en les abordant selon des points de vue inédits, ils offrent une contre-histoire, celle des vaincus et/ou des femmes. En imaginant des intrigues autour de sujets peu abordés dans ce genre littéraire – la maternité, la lutte des femmes pour leur liberté, le matriarcat, etc. –, ils sensibilisent leur lectorat à des thématiques féministes et remettent en question les assignations de genre. Oscillant entre reconduction des stéréotypes et renouvellement des codes du/de genre, la fantasy épique, littérature d’évasion et de divertissement, fait donc, à travers ces « mondes secondaires », pleinement écho à notre « monde primaire », aux combats qui impliquent les femmes et aux idéaux d’égalité entre les sexes.

Toutes mes félicitations à Mme Salaun pour son doctorat !

➡️ Angelique Salaun. Femmes guerrières / Femmes en guerre dans la fantasy épique anglophone et francophone. Littératures. Normandie Université, 2021. Français. NNT : 2021NORMR090 . tel- 03523189. Télécharger la thèse en PDF.

2022-04-13T10:58:26+02:00lundi 18 avril 2022|Dernières nouvelles|3 Commentaires

L’Héritage de l’Empire (« Les Dieux sauvages » 4) ressort en poche le 5 mai ! Découvrez LES couvertures

C’est officiel ! Le quatrième tome de la saga « Les Dieux sauvages » ressort en poche, toujours chez Folio SF bien entendu, le 5 mai.

Je dis « les » couvertures car, comme évoqué en début d’année, le livre doit ressortir en deux volumes en poche : c’est nécessaire, parce que j’écris des bouquins trop gros et qui posent des problèmes d’intégrité structurelle aux reliures en plus petit format1.

Et du coup – la direction de la collection a eu une idée jubilatoire pour sublimer ce format nécessaire : composer une seule couverture en diptyque, qui se lit au format paysage, côte à côte, comme un seul et grand tableau :

Est-ce que c’est pas un peu trop classe ? Bien sûr que c’est trop classe. Merci à nouveau à Georges Clarenko qui accompagne cette saga de livre en livre en proposant sa vision très sombre de l’univers de « Les Dieux sauvages » ! Que ce soit en grand format ou en réédition, c’est toujours génial de découvrir comme un ou une illustrateur·rice va s’approprier votre travail et lui donner une forme graphique que, depuis le début, vous ne faites que fantasmer intellectuellement (et mal, parce que vous ne savez pas dessiner, même pas dans votre tête).

Cela signifie donc que le livre sera tout juste sorti pour les festivals de mai, notamment les Imaginales. À très bientôt pour découvrir ces jolis pavés ensemble en vrai !

  1. J’insiste là-dessus, parce qu’on entend parfois que découper les tomes est une manière de faire de l’argent : je vous le dis très fermement, ce n’est pas le cas. Nous y sommes obligés par les lois de la physique, et nous avons pris grand soin de faire les choses bien, comme couper à un endroit pertinent dans le roman et rendre les annexes disponibles dans chaque partie. Si nous avions pu faire un seul tome, nous aurions continué à le faire !
2022-05-11T18:12:22+02:00lundi 28 mars 2022|Dernières nouvelles|2 Commentaires

La Masterclass des Imaginales 2022 est complète

Tardivement (mes excuses), un mot d’information : la Masterclass des Imaginales 2022 est complète et les inscriptions sont closes (pour rappel, c’est sur la base du premier arrivé, premier servi). En fait, j’ai appris que c’était le cas en quelques jours à peine, ne me laissant même pas le temps de couper les rappels de Lucien, le bot Twitter (son âme enchaînée à mon service connaîtra des tourments sans fin. Enfin. Encore plus sans fin que d’habitude. La nécromancie est une affaire sérieuse. Sinon après on passe pour un laxiste.)

Donc, merci de votre confiance, et nos excuses et nos regrets à ceux et celles qui n’ont pas pu avoir de place.

2022-03-08T11:40:40+01:00lundi 14 mars 2022|Dernières nouvelles|2 Commentaires

Présences d’Esprits n°107, spécial Élisabeth Vonarburg

Une brève pour signaler la sortie du nouveau numéro de la revue Présences d’Esprits, avec notamment un dossier sur Élisabeth Vonarburg ainsi qu’une nouvelle, « Les Invisibles » :

Couv. Grégory Fromenteau

Ce dossier propose une formule très intéressante où, avec les articles attendus d’étude sur l’œuvre, on trouve des témoignages de pros du milieu qui parlent d’Élisabeth, de l’influence et du rayonnement qu’elle a sur eux et elles et dans le domaine en tant qu’actrice de premier plan de l’imaginaire francophone.Parce que l’édition, et la communauté de l’imaginaire, c’est aussi un domaine vivant et humain. (Invité à contribuer, je cite, au passage, les deux conseils d’écriture qui m’ont le plus marqué quand j’ai eu l’honneur de co-animer des masterclasses avec elle.)

La revue est dispo dans les points de vente spécialisés ou directement sur le site du club Présences d’Esprits : ➡️ https://www.presences-d-esprits.com

2022-03-01T11:57:20+01:00jeudi 3 mars 2022|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Présences d’Esprits n°107, spécial Élisabeth Vonarburg

Rengagez-vous, qu’il disait

Un canal de communication fort important (et, j’ai cru voir, plutôt apprécié – merci, ravi que mes ponctuelles divagations proposent une respiration dans votre boîte mail !) est la newsletter. Un truc important avec les newsletters, c’est qu’elles parviennent à ceux et celles qui les demandent, hein, sinon ce serait comme un vol Paris – Tahiti qui serait détourné sur Oslo, ça ne serait pas vraiment ce qu’on aurait demandé.

Pour conserver un bon ratio signal-bruit – c’est-à-dire que la lettre n’encombre pas votre boîte si vous vous en désintéressez – ce serait super triste, mais bon, je ne vais pas vous faire de chantage affectif – vous faites ce que vous voulez – M’EN FOUS HEIN –, et aussi pour que, concomitamment, elle ne finisse pas dans les spams des gens fréquentables qui ne s’en désintéressent pas, des gens au goût sûr, riches, célèbres, un petit peu au-dessus du tout-venant, VOUS VOYEZ –

(Je crois que je suis mauvais en marketing viral)

Donc : si vous n’ouvrez pas la newsletter pendant un certain temps, Lucien, le robot de la newsletter, enverra une armée de Terminators à votre domicile vous enverra un petit mot vous proposant de rester inscrit·e, ou pas, histoire d’économiser de la bande passante, de l’électricité et des ours polaires avant d’envoyer une armée de Terminators à votre domicile.

Lucien est gentil, l’ordinateur est votre ami.

2022-02-21T15:29:44+01:00mardi 22 février 2022|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Rengagez-vous, qu’il disait

La nouvelle de science-fiction « mystère » n°2 est acceptée

Attention, avec des titres pareils, je vais me reconvertir en rédacteur de titres de James Bond. Bientôt dans vos cinémas, « Les épreuves du projet secret A sont mises au transporteur », « L’univers sous accord de non divulgation est adapté dans un média différent » et « Le contrat du truc dont je peux pas vous parler est en négociation ». Avec George Lazenby, bien sûr.

Bref, sur la feuille de route 2022, je mentionnais dans les tuyaux deux nouvelles de SF mystère qui m’avaient été commandées, l’une acceptée par la direction d’ouvrage, la deuxième en lecture. Donc, celle-ci est prise aussi, et j’en suis autant heureux qu’honoré, parce qu’il me tenait grandement à cœur de faire honneur au thème, dont je peux rien vous dire (titre du film de trop après la tétralogie sus-nommée, après quoi ma brillante carrière hollywoodienne se soldera par la fondation d’une distillerie de liqueur de cactus au beau milieu du désert de Sonoma).

Ce texte-là sortira cette année à 100%, le premier très certainement aussi, mais cela dépendra des habituelles contraintes et impératifs du monde éditorial, comme toujours. À voir donc.

2022-02-08T17:14:20+01:00lundi 14 février 2022|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur La nouvelle de science-fiction « mystère » n°2 est acceptée

Titre