FAQ – Atelier Techniques avancées de création de mondes imaginaires

Un stage intensif ! D’un week-end ! Sur des techniques avancées ! C’est effectivement un peu impressionnant dit comme ça, et comme quelques questions ont été soulevées suite à l’annonce du stage de mai, voici quelques réponses auxdites questions, parce que vous avouerez que des réponses à d’autres questions, comme la couleur du cheval blanc d’Henri IV ou la température de sublimation du plutonium-44, ça serait pas très raccord.

Merci à la personne qui a eu le courage de poser ses interrogations et me permet de les reproduire ici :

Il est indiqué qu’il est indispensable de posséder une familiarité de base avec l’imaginaire et ses genres. Est-ce que cela signifie qu’il faut les connaître d’un point de vue théorique ? Ou simplement lire des livres qui appartiennent à ces genres littéraires ?

Non, absolument pas besoin de fondement théorique. L’idée c’est d’être sensibilisé·e aux genres, par opposition à l’autre atelier que je fais aux Mots qui s’adresse davantage aux gens qui ne connaissent pas l’imaginaire ; de ne pas ouvrir des yeux ronds si je lâche les mots de fantasy et SF et les noms de Tolkien ou Martin en référence culturelle. Si tu aimes ça (et si tu en lis, c’est le cas – enfin j’espère !), c’est bon.

De plus, est-ce qu’il faut nécessairement être familiarisé avec tous les genres (science-fiction, fantasy et fantastique) ?

Pas spécialement, on a évidemment des affinités plus ou moins marquées avec les courants. Voir plus haut : tu sais que ça existe, si je te parle d’un androïde, d’un elfe ou d’un vampire, tu as une vague image mentale et tu ne me regardes pas comme si j’avais deux têtes parce que la Vraie Littérature Sérieuse™ ne doit pas parler de ces choses-là, on est bon.

Concernant le fait d’arriver avec une proposition de monde magique, est-ce que cela pose problème si c’est la première fois que l’on se prête à ce type d’exercice ?

Absolument pas, et j’aurais tendance à dire : au contraire. On va partir de ta base, jouer avec et la pousser dans tous les sens pour voir ce qu’elle recèle (et ce dont elle peut éventuellement manquer), un des buts de l’atelier étant de vous faire prendre conscience des pièges et difficultés ultra courantes de la discipline pour les jeunes auteur·ices, donc justement, si tu as un œil neuf, c’est peut-être là que tu auras le plus d’occasion de réfléchir sur ton travail.

Et si vous avez d’autres interrogations brûlantes (ou glacées) (ou très très tièdes), n’hésitez pas à les poser là-dessous, sous l’image rigolote. ⬇️

2024-02-16T05:43:55+01:00mercredi 21 février 2024|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur FAQ – Atelier Techniques avancées de création de mondes imaginaires

La Succession des Âges : point d’avancement

Point d’avancement comme “faire le point”, pas comme “y a pas d’avancement”, hein. Haha. (Je l’ai déjà faite autrefois, et c’était exprès, olol.)

Que se passe-t-il dans les profondeurs du Studyoze (car c’est le nom véritable de mon nouveau bureau à Melbourne, où je bénéficie d’une surface respectable, et je parle de la pièce, pas de ma circonférence abdominale nourrie en burgers) en ce moment ? Où en est La Succession des Âges ? Est-ce qu’on le verra à un moment avant la fin du monde ?

Eh bien, auguste lectorat, les choses progressent plus ou moins au rythme défini, ce qui constitue un soulagement rien qu’en soi, pour tout avouer. Pour mémoire, je possède actuellement ça, oui, ça fait 20 cm de hauteur (bon, c’est en corps 14 et la plupart est imprimé sur du brouillon donc en recto seul, mais quand même). 3,2 millions de signes, parce que AHAHA tuez-moi s’il vous plaît. (Ça ne fera pas tout ça au final, hein. Ça sera GROS. Mais ça ne fera pas ce volume. Normalement. Mes manuscrits maigrissent toujours beaucoup aux corrections, et celui-là va perdre encore plus que la moyenne. Priez pour nos âmes.)

Mon héroïque et incroyable directrice d’ouvrage, Florence Bury, a besoin de temps à son tour pour digérer tout ça et effectuer les corrections éditoriales, donc le plan est le suivant :

  • Je corrige les 3,2 millions de signes sus-dits pour lui envoyer un maximum de chapitres que nous retravaillons, pendant que je…
  • … termine la rédaction des 800 000 derniers signes une fois que j’ai pris assez d’avance sur elle,
  • Pour viser la publication à l’automne 2024.

Nous avons fait ça sur tous les tomes précédents depuis le 2, et ça s’est toujours terminé correctement (quoiqu’un peu sur le fil parfois). Et aujourd’hui, où en suis-je ? Eh bien :

  • Relecture attentive et annotée du manuscrit existant : ✅
  • Réflexion de haut niveau sur ce qu’il faut reprendre et réarchitecturer : ✅ (autant que possible sans rentrer dans le détail)
  • Réécriture, envoi aux bêta-lecteurs pour validation avant envoi à Florence : chapitres 1 et 2 ✅

De longues semaines de corrections / réécriture (certains chapitres doivent être entièrement refaits, la faute à la complexité du projet) m’attendent maintenant. J’adore cette étape, je sais, presque tout le monde me regarde de travers, mais c’est un tel soulagement de voir enfin le tableau prendre sa forme finale, les pièces adopter leurs places définitives et de pouvoir, bon dieu, dire : “ça, c’est fini, c’est fixé”. Pour le meilleur ou pour le pire. Mais j’ai confiance dans le processus. Il ne m’a jamais fait défaut ; moi, en revanche, oui, et c’est justement là qu’il faut réécrire en profondeur.

Shit’s getting DONE. Yes.

2023-10-15T08:11:57+02:00jeudi 19 octobre 2023|Dernières nouvelles|2 Commentaires

Retour en ligne

Hé, auguste lectorat ! Tavu, j’ai pas disparu, j’ai promis que je reviendrais. Et, après un nombre certains de pérégrinations, me voici de retour à Melbourne, posé pour reprendre des activités (semi) normales, soit, typiquement, enquiller la longue et dernière ligne droite de « Les Dieux sauvages » V, La Succession des Âges.

J’avoue qu’après plusieurs années à vivre entre deux hémisphères (Melbourne, c’est à 17000 km de Rennes, à la louche), la perspective de boucler enfin cette longue transition, retardée en outre par les deux ans de COVID, est un énorme soulagement. Le container transportant ma vie matérielle a quitté Singapour (jusqu’ici, tout va bien) pour arriver chez nous le 15 octobre, sauf attaque de megashark, ce qui marquera enfin mon établissement à demeure (son arrivée, pas le megashark), même si j’ai déjà quitté administrativement le sol français, et que je découvre avec ébahissement (non) combien en France, on complique de façon proprement criminelle la vie des auteurs (il est plus simple pour tous mes partenaires de me payer en tant qu’auteur “australien” plutôt que français, ce qui est quand même un colossal problème – je vous raconterais bien en détail la fluidité du système ici, mais j’ai peur que ma mère me déshérite) (Maman, si tu lis ça, je plaisante, tu sais comme je t’aime et comme je vénère Voltaire, Lavoisier et Francis Lefebvre)

Hémisphère sud oblige, l’air ici est au printemps ; le ciel est bleu (le temps est bon), les jours rallongent, notre morceau de colline est empreint d’un calme surréaliste, les routes australiennes s’ouvrent partout autour sur des milliers de kilomètres de verdure, d’océan et de bush. Posé à demeure, je vais pouvoir faire davantage connaissance avec mon pays d’adoption.

Et dans l’immédiat, en octobre, en profiter, ce sera l’occasion d’aller à ça :

(Vous avez vu ce magnifique design an 2000 vu depuis 1985 ?) C’est génial de pouvoir enfin voir une PAX en vrai après toutes ces années passées à suivre Penny Arcade, en y allant, en plus, costumés. Vous me verrez en photo si vous êtes sages !

Au revoir et bonjour, comme toujours.

2023-09-25T03:49:27+02:00lundi 25 septembre 2023|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Retour en ligne

Découvrez le programme de la saison 8 de Procrastination, avec Éric Marcelin des librairies / éditions Critic

Procrastination revient pour sa huitième année (fichtre, le podcast a commencé l’école primaire depuis un moment, en fait), avec une reprise fixée comme toujours au 15 septembre. Et cette année, nous aurons l’honneur et le plaisir de recevoir Éric Marcelin, directeur de Critic – maison d’édition indépendante majeure dans le paysage de l’imaginaire, et deux librairies spécialisées implantées à Rennes. Nous parlerons évidemment des coulisses de l’édition, mais ce sera l’occasion aussi de discuter de librairie, un domaine souvent mal connu des auteurs jeunes et moins jeunes. Mille mercis à Éric de nous avoir accordé un long entretien qui formera le fil rouge de cette saison !

Programme prévisionnel de la saison 8 de Procrastination –

  • 801, 15 septembre – La gestion d’une librairie indépendante, avec Éric Marcelin
  • 802, 1e octobre – Écrire le sentiment et l’émotion
  • 803, 15 octobre – De beaux sentiments sans tomber dans les bons sentiments
  • 804, 1e novembre – Faire la chronologie d’un récit
  • 805, 15 novembre – Suite de la conversation avec Éric Marcelin, sur le métier de libraire
  • 806, 1e décembre – Briser les codes
  • 807, 15 décembre – Écrire la fin
  • 808, 2 janvier – Écrire sous deadline
  • 810 (1e février) et 815 (15 avril) – Suite de la conversation avec Éric Marcelin, sur l’édition indépendante, le choix et le retravail des manuscrits
  • … 
  • 819 (15 juin) – Suite et fin de la conversation avec Éric Marcelin, sur l’édition jeunesse et la BD

À très bientôt pour la rentrée du podcast !

2023-07-31T09:03:11+02:00mardi 1 août 2023|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Découvrez le programme de la saison 8 de Procrastination, avec Éric Marcelin des librairies / éditions Critic

Bruce Holland Rogers en entretien vidéo pour Vingt-huit Façons de tomber dans le ciel

Bruce Holland Rogers, auteur du merveilleux Vingt-huit Façons de tomber dans le ciel que j’ai eu l’honneur de traduire, était présent au festival ImaJn’ère en avril dernier ; je relaie avec un peu de retard son interview vidéo autour du livre, des hôtels, et du singulier poète Donat Bobet.

2023-07-26T09:20:43+02:00mercredi 26 juillet 2023|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Bruce Holland Rogers en entretien vidéo pour Vingt-huit Façons de tomber dans le ciel

L’écriture se poursuit pendant les travaux (de correction)

Un petit point rapide sur où j’en suis de La Succession des Âges, car peut-être bien que les barres de progrès peuvent vous poser question. À l’heure actuelle, elles disent :

Heu, quoi, le mec il a pas fini d’écrire, mais il corrige ?

Effectivement. Comme l’annonce la vidéo de news d’il y a quinze jours (y a tout dedans, le point de situation et de jolies images, allez-y donc voir), je suis dans les dernières longueurs de mon déménagement vers l’Australie et, pour tout vous dire, ma compagne et moi allons aussi prendre cette année quelques pauses bien méritées pour fêter notre mariage, en plus de passer du temps avec nos familles respectives et nos amis (surtout après deux ans de Covid empêchant ce genre de réjouissances). (Accessoirement, attendez-vous à quelques pauses sur le blog et les réseaux cet été.)

La sortie de La Succession des Âges étant prévue à l’automne 2024, et le volume de la bête étant considérable, il me faut m’organiser très en amont pour que ma directrice d’ouvrage (qui estime le travail éditorial à plusieurs trimestres), la génialissime Florence Bury, ait le temps de passer en profondeur sur l’intégralité du roman. Ce qui implique, pour mes corrections personnelles, de commencer dès maintenant à amorcer mon propre travail éditorial sur ce que je possède (85% du premier jet, donc) afin de le lui proposer.

Est-ce que c’est pratique ? Honnêtement, je préfère procéder par phases successives (rédaction, puis corrections, puis retravail éditorial) plutôt que les mener de front, mais l’envergure de « Les Dieux sauvages » ne rend pas la chose très praticable. Est-ce un problème ? Absolument pas. J’ai rencontré la même situation sur tous les volumes de la série à l’exception du premier. J’ai donc déjà travaillé trois fois de la sorte, je connais le terrain, ça se gère ; c’est juste qu’ici, le volume du livre étant singulier, il faut que je m’y prenne d’autant plus à l’avance.

Je suis donc en train de relire / annoter le manuscrit pour attaquer mes corrections, l’envoi aux bêta-lecteurs, pour reprendre l’écriture vers la fin de l’année. Florence et moi nous rejoindrons au fil de cette phase, comme sur les livres précédents.

Je ne vais cependant pas donner l’impression du contraire, il reste un boulot proprement considérable à abattre. La Succession des Âges est un monstre. Je voudrais encore un an de plus pour me sentir à peu près à l’aise avec. Mais en vérité, je ne le serai jamais vraiment, donc j’entre dans cette phase où il faut livrer son meilleur effort, de toutes ses forces et de son honnêteté, afin de le libérer enfin, et de conclure cette saga.

2023-05-16T22:51:02+02:00mercredi 17 mai 2023|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur L’écriture se poursuit pendant les travaux (de correction)

Bientôt des nouvelles pour 2023, en vidéo

D’habitude, je propose un petit article “roadmap” en début d’année sur ce qui se prépare, mais là, mon âme entière étant consumée par le gouffre indicible et non-euclidien qu’est « Les Dieux sauvages », plus de gros changements de vie que j’évoque depuis des années mais qui vont ENFIN se concrétiser : l’article n’a pas eu lieu, comme la Guerre de Troie (enfin, si) (pour la seconde) –

Il y a beaucoup de trucs d’envergure à raconter, et pour changer, et pour vous expliquer, et vous donner des nouvelles, ce sera pour une fois en vidéo (Davoust découvre le XXIe siècle en 2023). Avec des jolis trucs dedans, en principe, pour partager ma life, ce que, si vous traînez ici depuis un moment, vous savez que je ne fais JAMAIS. En général. Mais là, bon !

Bref : c’est envoyé à Critic, qui la publiera incessamment. Restez tunés.

2023-03-03T04:34:36+01:00mardi 7 mars 2023|Dernières nouvelles|2 Commentaires

Quel est l’ordre de lecture d’Évanégyre ?

La question revient de loin en loin et c’est une omission quasi-criminelle (carrément ouais) que de ne pas en dire un mot ici. Le portail naissant dédié au monde y répond donc enfin, et la réponse est : il n’y en a pas, hormis à l’intérieur des sagas, évidemment.

➡️ Article détaillé : il n’y a pas d’ordre de lecture dans Évanégyre

2023-01-28T01:48:55+01:00lundi 30 janvier 2023|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Quel est l’ordre de lecture d’Évanégyre ?

Procrastination rattrape activement son retard sur YouTube

Petite annonce de service : grâce aux efforts constants de Gillossen, Procrastination est en train de rattraper le retard pris sur YouTube – merci à lui ! Le podcast a dépassé la moitié de la saison 6, ce qui signifie que l’émission ne devrait pas tarder à être à nouveau à jour sur ce canal. Merci pour votre patience, et merci de me l’avoir signalé.

➡️ La chaîne YouTube d’Elbakin.net avec Procrastination

2022-12-12T07:06:37+01:00lundi 12 décembre 2022|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Procrastination rattrape activement son retard sur YouTube

Titre