LD

/LD

About LD

This author has not yet filled in any details.
So far LD has created 2150 blog entries.

Le dynamisme d’un scénario expliqué en deux minutes

Je ne sais plus qui m’a recommandé cette vidéo apparemment assez connue (plus de 150 000 vues, je pense que ça va, c’est connu), mais en seulement deux minutes, elle va au cœur d’un principe fondamental de la narration et du dynamisme :

Trey Parker et Oliver Stone, créateurs de South Park, expliquent en termes très simples (et en fucks bipés) que :

Euh, non. Enfin, si, mais pas là.

Si on regarde l’enchaînement des scènes de son scénario et qu’elles se relient par les mots « et ensuite », il y a un problème. Il se passe A, et ensuite B, et ensuite C → ce n’est pas une histoire. Où est l’unité ? La causation, les conséquences que l’on attend dans une histoire ? Si c’est une collection de scènes sans impact les unes sur les autres… ben ça court le risque que ce soit chiant, en fait.

À la place, deux mots sont autorisés :

  • Donc
  • Mais

Il se passe A, donc il se passe B, mais il se passe C… 

Voilà une histoire avec un cheminement, une énergie (coucou Aristote), et surtout une cohérence narrative qui conduit d’un point A à un point Z.

C’est une idée à la fois tellement simple et efficace que ce serait idiot de ne pas la garder en tête, surtout pour accroître la tension d’une histoire qui semblerait en manquer, ou pour aider à relancer une écriture qui s’enlise. Changer un « et ensuite » en un « donc » peut faire une immense différence.

2019-09-17T15:31:16+02:00jeudi 19 septembre 2019|Best Of, Technique d'écriture|8 Comments

Contes hybrides est à présent disponible partout !

Vous avez remarqué ? On en parle, on en parle, et puis pouf, ça finit par arriver, à la date prévue :

Couv. Victor Yale

BOUM

Contes hybrides est à présent disponible partout au doux prix de 7 € seulement ! D’abord chez votre libraire, et puis si vous n’en avez pas, en ligne.

« J’ai passé en revue chaque hypothèse vraisemblable au moins deux ou trois fois. Je suis certain de ce que j’ai vu, mais je ne sais pas quel sens y accorder.

Dans ma jeunesse, quand j’ai commencé à lire, dans ce flou bienheureux où se mélange la construction du monde de l’enfant et son acceptation primaire de toutes les histoires, je croyais sincèrement aux créatures fantastiques, aux enchantements. Adolescent, je n’avais évidemment rien rencontré de tel, mais je me suis mis à penser que j’étais un des rares à croire encore et que l’absence de preuves n’invalidait pas la magie. »
 
Première novella de ce recueil, « Le sang du large » nous conte l’histoire d’un auteur isolé et de sa rencontre avec une créature qu’il pourrait croire tirée de l’un de ses romans. Mais est-ce lui qui a besoin de cet être fabuleux, ou bien l’inverse ? « Point de sauvegarde » explore ensuite le cruel labyrinthe de notre mémoire et interroge notre vision de la réalité. Et pour finir, « Bienvenue à Magicland » fait la part belle à la dérision et à la monstruosité, même si le monstre n’est pas toujours celui que l’on imagine…

Je suis très heureux de voir ces trois textes acquérir une seconde vie, car certains étaient devenus difficiles à trouver voire épuisés (via les anthologies qui leur avait fait place), et d’autant plus de les voir rassemblés ici thématiquement dans un joli format. Merci aux éditions 1115 et à Victor Yale pour la couverture !

Pour fêter ça, pour mémoire, plein d’événements en approche, notamment une dédicace cet après-midi même à Rennes, chez Critic. Toutes les infos sur l’agenda !

2019-09-13T17:35:39+02:00mercredi 18 septembre 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Ce week-end, rendez-vous à Cidre et Dragon

Un des meilleurs noms de festival du monde, mais qui ne comporte pas de forêt de bambous, en tout cas pas à ma connaissance, car c’est en Normandie, à Merville-Franceville-Plage.

Cette grande fête rassemble tous les ans un immense marché médiéval, des milliers de visiteurs en costume, des concerts (j’y ai vu Eluveitie il y a deux ans, rien que ça) tandis que le village se métamorphose pour un week-end entier aux couleurs de l’imaginaire. Ça vaut vraiment le coup (même si on n’est pas costumé) et c’est gratuit.

J’aurai le plaisir d’y revenir ce week-end au salon littéraire, avec plein de bouquins à proposer, à deux pas de la plage… Viens, y a du cidre et des dragons (l’un des deux sous réserve).

2019-09-13T17:08:38+02:00mardi 17 septembre 2019|À ne pas manquer|3 Comments

En dédicace à Rennes ce mercredi chez Critic à partir de 16h

Et voilà, tout est dit. Tout ? Ha, il manque l’adresse ? Dans ce cas, c’est que vous ne savez pas y aller, que vous n’êtes donc jamais venu.e, et alors, il vous manque quelque chose dans l’existence. Et comme je m’en voudrais que vous restiez ainsi, esseulé, levant les bras vers le ciel en hurlant « Seigneur ! Seigneur, que ne connais-je pas encore la librairie Critic, moi qui aime les bonnes choses et dévoue mon existence à la preuve de mon bon goût ! », admettez que ça serait un peu gauche, surtout lors de ce déjeuner dominical avec votre belle-famille, je vous la donne, posez cette cuillère :

19 rue Hoche (métro Saint-Anne).

Pour mémoire, ce sera le jour de la sortie de Contes hybrides, et j’aurai plein de ce petit bouquin tout mignon avec pas que des trucs tout mignons dedans.

2019-09-20T21:04:22+02:00lundi 16 septembre 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Plus que deux jours pour précommander Contes hybrides et le recevoir dédicacé

Hop hop, pour mémoire, le défi du mauvais esprit consiste à m’envoyer chez l’ostéopathe avec un canal carpien à force de devoir signer une montagne d’exemplaires : il vous reste deux jours (jusqu’au 14 septembre) pour précommander Contes hybrides chez les éditions 1115 et recevoir votre exemplaire dédicacé, c’est par ici.

Couv. Victor Yale

Je compte sur vous pour faire travailler le corps médical.

2019-09-15T19:20:28+02:00jeudi 12 septembre 2019|À ne pas manquer|2 Comments