Une semaine d’interviews et d’extraits sur Comment écrire de la fiction ? sur Fréquence 8

Cette semaine, allumez votre radio (ou votre Internet, c’est le futur après tout) : j’ai eu le grand plaisir de revenir chez Natalie Ramage, qui anime l’émission Il était une fois un livre, pour parler toute cette semaine de Comment écrire de la fiction ?, de technique d’écriture, et de m’efforcer de débiner quelques idées reçues sur l’édition, la légitimité, le syndrome de l’imposteur etc.

L’émission passera toute cette semaine en direct à 9h et 17h, suivie comme toujours d’extraits lus avec talent par Natalie (si vous hésitez à vous procurer l’ouvrage, cela peut vous donner une idée de ce qui s’y trouve).

Pour écouter Fréquence 8 :

  • Connectez-vous sur le site de la radio ;
  • Allumez votre poste sur 90.5 FM dans le bassin rennais (Montfort communauté).

Merci à Natalie et toute l’équipe de Fréquence 8 !

2021-06-21T18:36:42+02:00lundi 14 juin 2021|À ne pas manquer, Entretiens|Commentaires fermés sur Une semaine d’interviews et d’extraits sur Comment écrire de la fiction ? sur Fréquence 8

Acquérir de l’expérience (ou pas) dans l’écriture [entretien chez Aodez Bora]

Aodez : Aujourd’hui, malgré toute ton expérience, fais-tu encore face à certaines difficultés ?

Lionel : En toute honnêteté, l’entêtement et la persistance déraisonnable commencent à montrer leurs limites après une décennie d’un tel régime. Je ne regrette pas, cela m’a permis d’apprendre beaucoup, mais je crois être parvenu à un stade où il me faut transmuter mon approche. Je ne sais pas encore la forme que cela prendra, si ce n’est que je m’imposerai certainement beaucoup moins de deadlines, voire pas du tout. Je n’en ai plus besoin pour me motiver (ou, plus exactement, cela ne me motive plus).

Merci à Aodez Bora pour son intérêt pour mon travail et ce que je peux en dire ! Un court entretien à l’occasion de la sortie de Comment écrire de la fiction ? sur le parcours de l’écriture, ce qu’on apprend (ou pas), ce qu’on aurait voulu se dire des années plus tôt, à lire sur son site, quete-ecrivaine.com.

2021-06-05T10:42:55+02:00jeudi 10 juin 2021|Entretiens|Commentaires fermés sur Acquérir de l’expérience (ou pas) dans l’écriture [entretien chez Aodez Bora]

L’invité de la saison 6 de Procrastination : Pascal Godbillon (Lunes d’Encre, Folio SF)

La saison 5 de Procrastination se terminera comme toujours cet été, mais nous travaillons déjà sur la 6 : et nous sommes vraiment, vraiment ravis et honorés de pouvoir annoncer notre invité pour deux épisodes : Pascal Godbillon. Après un parcours à la direction du livre à la Fnac, Pascal a pris la direction de la collection Folio SF en 2006, une des plus belles collections patrimoniales d’imaginaire en France (avec Shelley, Wells, Asimov, excusez du peu1, et, plus proches de nous, Sabrina Calvo, Alain Damasio, Jean-Philippe Jaworski…), puis celle de Lunes d’Encre chez Denoël en 2017 (Holdstock, Ballard, les Strougatski… mais aussi Laurent Genefort, Catherine Dufour, Laurent Kloetzer…).

Pascal a gentiment accepté de se prêter au jeu avec nous pour parler de son regard d’éditeur, mais aussi des considérations économiques de l’édition notamment relatives aux collections de poche, ce que nous n’avions encore jamais pu aborder. Mille mercis à lui pour sa disponibilité, et d’avoir bravé les complications techniques liées à un enregistrement en direct !

Ce qui nous donne… 

Le programme de Procrastination à venir !

Saison 5

  • 15 juin : Les outils linguistiques
  • 1e juillet : Non, l’éditeur ne veut pas vous formater

Saison 6

  • 15 septembre : Le grand format et la recherche de manuscrits, avec Pascal Godbillon
  • 1e octobre : Le présent dans la fiction
  • 15 octobre : Écrire la nourriture et la boisson
  • (… programme à venir)
  • 1e février 2022 : Les rééditions en poche, avec Pascal Godbillon
  1. Et vous savez pourquoi j’aime tellement cette collection.
2021-06-05T09:40:14+02:00mercredi 9 juin 2021|Dernières nouvelles|4 Commentaires

Écriture et corrections d’un essai par rapport à la fiction [dans les Chroniques de l’Inframonde]

Les Chroniques de l’Inframonde est un podcast sur la création d’une maison d’édition indépendante  destinée à publier des ouvrages qui nourrissent les réflexions et les savoirs autour de l’imaginaire.

Comment choisir sa ligne éditoriale, trouver des manuscrits, mais aussi quels statut d’entreprise choisir et comment trouver des financements : nous explorerons toutes ces questions en détail, accompagné du témoignage d’un invité différent à chaque épisode.

L’épisode 5 évoque en détail ce qui, à bien des égards, constitue le coeur du travail d’une maison d’édition : la relecture-réécriture, aussi appelée la direction d’ouvrage. Cela peut intéresser tous les auteurs et autrices, y compris de fiction, et un LD sauvage poppe à un moment pour causer de comment ça s’est passé pour Comment écrire de la fiction ?. Dans les épisodes passés, on trouve aussi le point de vue des éditions Critic et des éditions Argyll, des sujets sur l’identité visuelle, la ligne éditoriale… 

➡️ Épisode 5 : La relecture-réécriture

2021-06-05T10:43:44+02:00mardi 8 juin 2021|Entretiens|Commentaires fermés sur Écriture et corrections d’un essai par rapport à la fiction [dans les Chroniques de l’Inframonde]

Le financement participatif d’Anachronistic Hearts (reste quelques jours !)

J’avais raté cette info : le projet Anachronistic Hearts, qui mêle de façon éclatante musique classique et steampunk, a lancé un financement participatif afin de soutenir le projet (et se procurer une superbe édition collector certainement très limitée de l’album à venir).

LE BUT

Combattre les idées préconçues sur la musique classique et inviter chacun à la découvrir (ou la re-découvrir). Montrer à quel point elle est ancrée dans nos générations actuelles, d’une imagination et d’une créativité infinies.

Nos arguments : des société secrètes, des enquêtes, de l’action, de l’aventure, des créatures surnaturelles… le tout sur la musique très visuelle de Haendel.

Pour mémoire, le premier épisode ci-dessous :

➡️ Le financement participatif d’Anachronistic Hearts

2021-06-05T10:44:56+02:00lundi 7 juin 2021|Décibels|Commentaires fermés sur Le financement participatif d’Anachronistic Hearts (reste quelques jours !)

Des outils numériques pour l’émergence des idées et du savoir (Geekriture 05)

Zettelkasten est le mot très à la mode dans les cercles de productivité et de gestion de la connaissance, mais nous avons vu qu’il ne s’agit, finalement, que d’une application particulière et délibérée de l’hypertexte : digérer la connaissance ou formuler ses idées clairement, de manière à pouvoir établir des passerelles entre elles. C’est de ce principe simple que naît un ensemble dont le tout représente plus que la somme des parties, et c’est particulièrement juste dans le cas de l’écriture de fiction : après tout, les personnages ne valent que par leur insertion dans une histoire, l’histoire ne vaut que par les personnages qu’elle nous donne à suivre, le tout s’insérant dans un monde imaginaire (puisque nous sommes sur ActuSF) qui vient servir et architecturer l’ensemble. C’est cette interdépendance constante de toutes les parties d’une œuvre qui rend le travail par émergence aussi précieux, mais après avoir longuement discuté des principes d’une méthode, il serait bel et bon de voir comment l’implémenter.

➡️ … l’article Geekriture du mois traite des outils numériques pour l’émergence des idées et du savoir, à lire sur ActuSF.

2021-05-28T18:25:11+02:00jeudi 3 juin 2021|Geekriture|Commentaires fermés sur Des outils numériques pour l’émergence des idées et du savoir (Geekriture 05)

Ding, dong, Twitter is dead

J’ai été surpris lors de mon dernier passage mensuel sur Twitter de voir que mes derniers tweets dataient du premier semestre 2020 ; sans même compter la curieuse distorsion du temps liée à la situation actuelle tout ça vous voyez quoi hein, cela fait pour moi bien plus longtemps que je me suis libéré mentalement de cette pression.

Après avoir passé mon compte en privé depuis l’été dernier, la suite logique consistait à le supprimer pour de bon, et j’ai quand même hésité un moment, mais à chaque fois que je passe rapidement dessus en me demandant si, quand même, je ne ferais pas un peu mon luddite, je vis la même expérience que jadis sur Facebook. Tout le monde est malheureux, en colère, et se saute à la gorge sans nuance aucune, quelle que soit la gravité du sujet. (Il est pertinent de se sauter à la gorge pour un sujet grave, mais pour quelque chose de secondaire, franchement ? Ah oui, mais qui décide de ce qui est secondaire ? TOI PEUT-ÊTRE ? ESPÈCE DE TOTALITAIRE QUI NE RESPECTE RIEN, etc., et c’est ainsi que ça commence.) Je vois même des gens profondément conscients du mécanisme et qui prennent toujours soin de désamorcer les conflits se laisser progressivement ronger par la toxicité ambiante, et ça me fait de la peine.

Encore une fois, je vous remercie, vous qui fûtes des oasis de fun et de lumière dans ce tunnel de misère. Je ne jette pas la pierre avec l’eau de la cruche : il y a eu moult moments drôles et émouvants. Mais, de façon générale, mon cerveau n’a pas besoin de s’ouvrir une lance à eau putride plusieurs fois par jour tandis que les pensées les plus secrètes et les moins reluisantes, que l’on réfléchirait probablement à taire dans la vie réelle ou même dans une correspondance plus inscrite dans le temps, se trouvent déversées sans filtre dans mon espace personnel. (Cela pèse réellement sur ma santé mentale.)

Donc, the witch is dead, et je n’ai à présent plus aucun compte social.

Est-ce à dire que je n’ai plus aucune activité sociale en ligne ? À ma grande surprise, non. En fait, j’ai retrouvé un plaisir sincère à l’interaction en ligne dans le modèle appelé de ses vœux par Jaron Lanier : des communautés plus réduites en taille et liées par a) une thématique claire, b) la possibilité d’un relatif anonymat et c) une modération claire et forte. (On en avait parlé ici.) Ce contrat clair, qui s’inscrit également davantage dans une certaine temporalité, promeut la réflexion et l’investissement personnel, au lieu de lâcher son tweet rageur comme on crache dans la rue. De quoi s’agit-il ?

Des forums à l’ancienne et des micro-communautés notamment portées par Discord, qui est pour moi le véritable héritier du forum à l’ancienne. Le succès croissant de ces modèles (notamment de Discord, que Microsoft a récemment voulu racheter pour 10 milliards, avant que l’équipe de Discord ne rompe les négociations, ce qui m’amuse énormément), la communauté extrêmement active autour de Discourse (système de forums phare… en 2021) montrent que l’avenir est peut-être au passé ; qu’une vaste catégorie de la population a soif de l’aspect social que les prétendus réseaux « sociaux » ont complètement laissé sur le bord de la route en chassant la croissance et la collecte (criminelle) de données. Un bref sondage au doigt mouillé m’a montré qu’une proportion non négligeable d’utilisateurs de ces plate-formes n’a pas, ou plus, de comptes sociaux classiques (Facebook / Twitter). Et je pense que cette diversification ne fera que s’accroître.

Bref. Je reste ici, comme depuis quinze ans, à te causer à toi, auguste lectorat, avec sérénité et dans des développements que 280 caractères interdisent, et je laisse les empoignades avec les randoms d’Internet à qui a l’estomac pour ça. Je ne l’ai pas. Et surtout, j’ai des trucs plus importants à faire.

2021-05-28T18:25:10+02:00mercredi 2 juin 2021|Humeurs aqueuses|4 Commentaires

Procrastination podcast s05e18 – Le twist

procrastination-logo-texte

Deux semaines ont passé, et le nouvel épisode de Procrastination, notre podcast sur l’écriture en quinze minutes, est disponible ! Au programme : « s05e18 – Le twist« .

Du coup de théâtre qui retourne absolument toute la narration jusqu’à la petite nouveauté, comment fonctionnent les « twists » – et quelle place pour la figure dans la fiction actuelle ? Pour Lionel, il s’agit avant tout d’une subversion des attentes, et la différence entre le twist et le deus ex machina est cruciale. Estelle insiste sur la montée souterraine qui donne naissance au twist, et surtout sur son aspect symbolique et humain. Mélanie appuie l’importance de la préparation, mais regrette que certaines œuvres soient parfois résumées à leur twist final, contribuant à en minimiser la réelle profondeur.

Références citées

– L’Empire contre attaque, réalisé par Irvin Kershner

– Les Autres, réalisé par Alejandro Amenábar

– Sixème sens, réalisé par M. Night Shyamalan

– Se7en, réalisé par David Fincher

– Agatha Christie, notamment Le Crime de l’Orient-Express

– Les Experts (C.S.I.), licence de séries télévisées créée par Anthony E. Zuiker, Carol Mendelsohn et Ann Donahue

– PJ, série créée par Michelle Podroznik et Frédéric Krivine

– New York, Police judiciaire (Law & Order), série créée par Dick Wolf

– Brandon Sanderson, « Fils-des-Brumes »

Procrastination est hébergé par Elbakin.net et disponible à travers tous les grands fournisseurs et agrégateurs de podcasts :

Bonne écoute !

2021-06-14T18:25:45+02:00mardi 1 juin 2021|Procrastination podcast|3 Commentaires