La naissance de Comment écrire de la fiction ? et l’existence des codes [entretien sur Elbakin.net]

Encore aujourd’hui, il est question des règles qu’il faudrait, ou pas, savoir maîtriser pour réussir à « transformer l’essai » et on rencontre toujours une certaine résistance, comme quoi, écrire, ça ne s’apprend pas. Est-ce un débat sans fin ?

Ce sera un débat sans fin tant qu’il y aura des gens pour générer de la controverse sur les réseaux commerciaux dans le seul but de se faire mousser. (J’imagine que ça veut dire oui ?) Oui, l’écriture s’apprend, la preuve : je sais d’où je viens, et j’affirme que j’ai appris.

Hou. Commencerais-je à être un peu vénère ? Mais gentiment. Pour votre bien. Tout ça. (Maman m’a dit, fais du buzz, mon fils, tu verras Montmartre.) (J’ai répondu : je veux pas voir Montmartre, maman. Le Café de Flore, ça paraît pas super bon, j’ai pas envie de boire du café fait avec des fleurs.) (Là, elle m’a collé un taquet, mais seulement parce que c’est pas au même endroit, et que ma mère est une farouche parisienne.)

Brefffff

Elbakin.net m’a tendu le crachoir à doigts (le clavier, hein) pour qu’on discute de Comment écrire de la fiction ?, d’où ça vient et pourquoi : c’est disponible ici.

2021-06-23T10:47:35+02:00mercredi 30 juin 2021|Entretiens|Commentaires fermés sur La naissance de Comment écrire de la fiction ? et l’existence des codes [entretien sur Elbakin.net]

Ce samedi, rendez-vous aux Mots en Fête (région rennaise)

Car oui, le temps est bon, le ciel est bleu, et nous pouvons commencer à sortir de nos abris anti-atomiques pour redécouvrir le monde : ce samedi, à Bréteil (pays de Montfort-sur-Meu, à 20 minutes de Rennes), se tiendront Les Mots en Fête.

Avec des tas d’auteurs et autrices, pas seulement de l’imaginaire ; des spectacles, ateliers d’illustration, concerts (venez écouter Morgan of Glencoe), l’entrée est libre, c’est en plein air, et on en a bien toutes et tous besoin ! Attention : c’est samedi seulement.

➡️ Le programme complet est téléchargeable ici. À ce week-end !

2021-07-05T18:13:57+02:00lundi 28 juin 2021|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Ce samedi, rendez-vous aux Mots en Fête (région rennaise)

Geekriture entre en sommeil pour une durée indéterminée

Hélas, trois fois hélas. Même si le milieu de l’édition a tenu fort dans la tempête, la crise a grandement secoué notre secteur. Le Geekriture de juin sera le dernier pour une durée indéterminée : des restrictions dans les budgets poussent à mettre en hiatus toutes les activités non essentielles, et la colonne en fait partie.

Mais du coup, les six premiers épisodes forment un ensemble cohérent, couvrant toutes les bases de la méthode Zettelkasten :

  1. De la méthode dans ma créativité ?
  2. L’échec de la todo list pour créer
  3. Comment un sociologue allemand a publié 70 article sans jamais avoir l’impression de bosser
  4. Faire émerger les idées et le savoir en toute liberté
  5. Des outils numériques pour l’émergence des idées et du savoir
  6. De l’émergence des idées à leur structuration

Si la situation se détend côté ActuSF, la colonne reprendra. On n’a évidemment abordé qu’un tout petit pan de ce que la méthode, l’organisation et les outils numérique peuvent apporter à une vie créative et littéraire, et j’ai du contenu pour trois ans facile.

2021-06-17T10:48:53+02:00jeudi 24 juin 2021|Dernières nouvelles|6 Commentaires

De l’émergence des idées à leur structuration (Geekriture 06)

L’une des forces du Zettelkasten est de ne pas imposer d’ordre a priori, en permettant simplement une exploration libre de ses idées et de ses recherches, et, à travers le tissage constant de liens et d’analogies, de voir les idées et les structures émerger par constellations et reflets d’intérêts. Mais évidemment, si l’on peut avoir une vision d’ensemble de ses notes ou fiches quand il en existe quelques dizaines, quand l’on dépasse la centaine voire, quand on atteint le chiffre vertigineux de 90000 comme dans le cas de Luhmann, la vision d’ensemble est impossible.

À un moment, il faut arriver à rassembler tout ça, à se donner des points d’entrée dans sa collection de notes, au risque de retomber dans le syndrome Evernote : une vaste boîte noire où l’on jette des pensées, mais dont on ne ressort jamais rien. Un Zettelkasten, un système de gestion du savoir doit vivre ; Luhmann lui-même qualifiait son système de « partenaire dans une conversation ».

➡️ … l’article Geekriture du mois traite de L’émergence des idées et de leur structuration, à lire sur ActuSF.

2021-06-17T10:48:32+02:00mercredi 23 juin 2021|Geekriture|2 Commentaires

La vente aux enchères de la convention française de SF 2020

La 48ème convention française de science-fiction se tiendra cette année à Valbonne en août ; et à l’occasion, l’organisation rassemble une véritable mémoire de souvenirs et de récits drôles ou émouvants sur les petits et grands événements du milieu, comme la naissance du prix Versins.

Affiche Zariel

On m’a gentiment proposé d’y aller de mon souvenir, alors voici – autour d’un moment épique de la vente aux enchères lors de la convention d’Orléans en 2020 :

Tout le monde a des manquements dans sa vie, mais j’en ai deux qui sont étrangement liés : ne pas avoir participé davantage aux conventions françaises de SF (habitant souvent trop loin et restant chroniquement surchargé de boulot), et ne pas avoir postulé au Juste Prix.

… la suite est à lire sur le site de la convention !

2021-06-05T10:23:13+02:00lundi 21 juin 2021|Expériences en temps réel|Commentaires fermés sur La vente aux enchères de la convention française de SF 2020

Camille Leboulanger sur Alain Damasio et le privilège de la création

J’avais raté cet article de Camille Leboulanger et c’est bien dommage car il est à la fois d’une concision et d’une pertinence parfaites :

Dans une interview parue 02 avril dernier dans la revue Livres Hebdo, Alain Damasio, questionné à propos de ses relations aux « difficultés rencontrées par des auteurs », donnait la réponse suivante :

« Je ne me sens pas touché en raison du corporatisme que cela représente. D’abord, il y a tellement d’autres secteurs dans la merde et qu’il faut mieux aider. En second, je pense que nous produisons trop. Certains écrivent sans avoir la nécessité vitale de le faire. À un moment donné, même si on est très brillant, on ne se renouvelle pas assez. Je n’ai pas envie de défendre tout ça, ce n’est pas prioritaire. Pouvoir créer est un privilège. » […]

Alain Damasio, dans cette intervention, paraît donc considérer son travail comme essentiellement différent de celui de la majorité des autres auteurs, comme de tous les autres travailleurs. Ce faisant, il personnalise, incarne (involontairement, on le souhaite, à défaut de l’espérer vraiment) le mythe libéral du créateur mystique, hors des choses matérielles de ce monde, rentier que pousse une inspiration mystique.

Alors, pouvoir créer est-il un privilège ? Les auteurs légitimes sont-ils des êtres essentiellement différents des autres êtres humains ? Cette position, en tout cas, semble bien peu compatible avec les valeurs humanistes qu’Alain Damasio se targue de représenter.

Graissage de mon fait, car c’est exactement ce qui, pour le dire poliment, me fait fumer les narines dans les interventions récentes d’Alain Damasio1.

Tout l’article vaut votre lecture (encore une fois, il est rapide) ; la démonstration est brillante et limpide. Et elle est calme et civile, ce dont, en toute honnêteté, je n’aurais pas forcément été capable.

  1. En fait, pas si récentes, puisque je râlais déjà il y a trois ans.
2021-06-21T09:14:29+02:00jeudi 17 juin 2021|Juste parce que c'est cool, Le monde du livre|2 Commentaires

Les Aventuriales lauréates du prix de l’action culturelle de la SOFIA

Et ça me fait un énorme plaisir pour cet événement et pour toute l’équipe, qui porte depuis des années un festival chaleureux et accueillant dans un cadre mignon comme tout (le village de Ménétrol, à deux pas de Clermont-Ferrand) ! Et voir un festival d’imaginaire distingué par une structure publique comme la SOFIA, ça fait spécialement chaud au cœur pour les genres.

Un immense merci, aux Aventuriales de promouvoir si haut les plaisirs de l’imaginaire, et un grand bravo !

Source | Site des Aventuriales

2021-06-11T11:14:16+02:00mercredi 16 juin 2021|Le monde du livre|3 Commentaires

Procrastination podcast S05e19 – Les outils linguistiques

procrastination-logo-texte

Deux semaines ont passé, et le nouvel épisode de Procrastination, notre podcast sur l’écriture en quinze minutes, est disponible ! Au programme : « S05e19 – Les outils linguistiques« .

Du dictionnaire de poche au volumineux traité de grammaire, la langue a ses règles, et donc les outils pour les déchiffrer. Dans cet épisode, Mélanie, Estelle et Lionel parlent de la place de ceux-ci dans la pratique de l’écriture, de leurs favoris, et de leur usage au quotidien. Mélanie leur donne surtout une place dans la pratique de la traduction, notamment l’indispensable dictionnaire des synonymes, et différencie la recherche purement utilitaire d’une approche créative. Estelle loue Le Bon Usage de Maurice Grevisse, tant pour repousser ses propres limites créatives que travailler les corrections d’un manuscrit. Lionel aborde les différences entre numérique et papier et argue que le but d’Antidote… c’est d’arriver à s’en passer.

Références citées

– Dictionnaire électronique des synonymes du CRISCO https://crisco2.unicaen.fr/des/

– Le Bon usage, Maurice Grevisse

– Dictionnaire d’orthographe et d’expression écrite, André Jouette, coll. les essentiels du Robert (épuisé)

– L’incroyable équipe de correction de Folio SF

– Dictionnaire des difficultés de la langue française, Adolphe V. Thomas

– Antidote, https://www.druide.com/fr

– Princess Bride, film de Rob Reiner adapté du roman de William Goldman

– Collection Bescherelle, éd. Hatier

– Dictionnaire de synonymes et mots de sens voisin, Henri Bertaud du Chazaud, Quarto

Procrastination est hébergé par Elbakin.net et disponible à travers tous les grands fournisseurs et agrégateurs de podcasts :

Bonne écoute !

2021-07-01T18:35:37+02:00mardi 15 juin 2021|Procrastination podcast|4 Commentaires